MENU

Plateformes d’innovation comme dispositif d’orientation des trajectoires technologiques des filières agricoles. Cas de la filière banane plantain en Côte d’Ivoire

Les politiques d’innovation dans les filières agricoles en Côte d’Ivoire depuis 2011 reposent sur la création d’un dispositif de transferts technologiques qualifié de “Plateformes d’Innovation”, pour introduire des plants de variétés et d’hybrides améliorés. Cet article s’intéresse particulièrement aux conséquences des “Plateformes d’Innovation Banane Plantain” (PIP) dans la réorientation des choix technologiques locaux. Il interroge leurs résultats sur l’amélioration de l’indépendance alimentaire. Nous utilisons le cadre conceptuel des Systèmes Sectoriels d’Innovation (SSI) pour caractériser le fonctionnement de ces PIP. Nous identifions quatre composantes qui structurent ces innovations socio-technologiques : la composante recherche, la composante intermédiation, la composante chaîne de valeur et la composante financement. Nos résultats montrent que ces PIP restructurent le SSI car elles déterminent de nouvelles orientations des politiques publiques (recherches et innovation) dans le choix des cultivars introduits, des pratiques culturales et des préférences alimentaires, en intégrant la diversité géographique des bénéficiaires. Ces réorientations impliquent la prise en compte des besoins des producteurs et des consommateurs en matière de choix du matériel végétal. Le futur de ces PIP s’en trouve alors interrogé. (Résumé d’auteur)

The Innovation policies since 2011 in the agri-chains in Côte d’Ivoire are based on the designing of a tool of technology transfer witch is qualified “Innovation Platforms” to introduce of improved varieties and hybrids plants. This article focuses on particularly the implications of the “Plantain Innovation Platforms” (PIP) in the reorientation of local technologies choices and consequently to improve food independence through increased domestic food products supplies. We use the conceptual framework of Sectoral System of Innovation (SSI). This framework helps to characterize the functioning of the PIP. We have identifying four components which structure this socio-technological innovations: Research component, Dissemination component, Value Chain component and Financing component. Our results shows that PIPs help to structure the SSI by influencing the public policy decision process (research and innovation) in the selection of the introduced cultivars, the cultural practices and also the food preferences, integrating geographic diversity of recipients of this innovations. These policies changes involve the consideration of the needs of local producers and consumers concerning the choice of plant material and making new technical choices. The future of these PIPs is thereby questioned.